bienvenue à unelma

AccueilS'enregistrerConnexionFAQRechercherMembresGroupes
staff

LUDVICH N. CESARE
FONDATEUR

AUSTWALD H. NESSTAL
FONDATRICE

ENOCH L. SEYMOUR
FONDATEUR
membres du mois

MEMBRE DU MOIS
Y'A BON BANANIA

MEMBRE DU MOIS
Y'A BON BANANIA
rp du mois

1ER RPEY DU FAUX RUM
DU DRAMA INTENSE
top-sites


Is this dream ? Is this the reality ?
 

- Chronologie
avatar
IA Maîtresse d'Unelma
Oui
Messages : 9


Ven 17 Fév - 14:32

C H R O N O L O G I E

Les éléments temporaires et importants de Trauma

La ville d'Unelma s'inscrit dans un cadre futuriste. Les éléments historiques, contextes économiques, politiques et sociaux sont donc créés de toutes pièces.

Commencement

Le monde commence à l'an - 75, les hommes sont simples, ils vivent dans une modestie qui leur est propre. À cette époque, la vie est la chose la plus importante qu'on possède, on favorise les récoltes du sol, les échanges entres les gens sont la base de la cité d'Unelma. Les gens vivent vieux, vivent heureux, les uns avec les autres. Les années passent, prospèrent et se rident peu à peu avec le temps. Ils vouent des cultes à la nature et vivent pourtant dans un monde déjà remplit de technologies étonnantes.

époque populaire

Cette époque était l'époque du peuple, celle qu'on oublie peu à peu avec le temps, celle dont personne, sauf les plus anciens, se remémorent avec une certaine nostalgie. Durant cette période, la population vivait via un mode de partage proche de celui du communisme que nous connaissons tous. Les terres étaient scindées, les biens et les vivres également. La monnaie et la notion d'argent était moindre, voir quasi-inexistante. Ils favorisaient le troc et l'échange, plutôt que le paiement et la consommation abusive. Une harmonie parfaite semblait régner en maître sur Unelma. Mais, comme toutes bonnes choses, chacun d'entre elles ont une fin. Comme tout fini souvent par s'autodétruire, l'époque populaire trouva une fin rapide, sinistre et irrémédiable.

la décadente

Ils ne l'ont pas surnommé eux-mêmes ainsi, les contemporains l'ont fait pour eux : elle précède de très près L'AN ZERO. Elle est cette période intermédiaire entre l'idyllique Populaire et la lambda vie qu'ils connaissent aujourd'hui. Elle se fait en quelques années : Ridlich Browm et son frère Truckm Browm ne supportaient que moyennement la vie de partage et de niaiserie que les Unelmiens vivaient. Ils décidèrent alors, de mettre en place un virus, un virus puissant qui prendrait en charge les fonds et les rendements que rapportaient les récoltes et le travail des autres. Ils le mirent en place rapidement et, pendant quelques temps, cela fut un grand succès. Ils prirent les pleins pouvoirs et mirent en place une dictature sanguinaire qui décima une grande partie de la population. La misère régnait en maître et la volonté des plus forts prit le pas sur la raison des plus faibles. Ce fut la fin de tout ce que les Unelmiens avaient un jour connu.

L'an zéro

La vie n'est plus la même, les frères Browm ont changé le monde et l'ont rendu moins vivable malgré eux. Cependant, l'AN ZÉRO signe le début d'une aire nouvelle, où le virus créé par les deux frères se retourna contre eux, donnant naissance à une IA super-puissante, l'intelligence artificielle parmi les intelligences artificielles. Elle ne fut jamais connue de la population d'Unelma, mais naquit en se développant. Les Frères Browm, sans le savoir, avaient donné naissance au tout premier virus auto-suffisant jamais conçu. Il pouvait s'auto-développer et n'avait pas besoin des mises à jour de l'homme pour évoluer. Ils prenaient peu à peu le contrôle de toutes les plateformes existantes à Unelma. On raconte que les Browm ont été retrouvés morts tous les deux en pleine rue alors qu'ils cherchaient à s'enfuir.

L'an 10

Unelma a bien changé, un cadre de paix a refait surface. Le monde est alors dirigé par l'IA qui se masque derrière ce que les hommes appellent le REGISTRE. Personne ne soupçonne l'existence d'une technologie assez puissante pour diriger une civilisation entière. Les Unelmiens travaillent et pansent peu à peu les blessures laissées par la mort des frères Browm. Le Registre fait régner l'ordre, récompensant les justes et punissant les mauvais. Il règne d'une main de fer en jonglant entre ses différents membres pour ne pas tomber dans une vague despotique. Le temps du partage est cependant terminée, la société de consommation pointant le bout de son nez, la technologie évoluant encore plus chaque jour. Mais les hommes sont heureux, heureux mais ignorants.


L'an 77

Ils passent les uns à côté des autres sans même se regarder. Ils n'ont plus le temps, plus l'envie ou peut-être tout simplement plus l'habitude. Ils sont devenus des automates. Ils rient par conventions, se parlent parce que c'est dans les uses et coutumes. Mais ils n'ont plus soif de rien. Le Registre sévit de plus en plus. Les bons et les mauvais n'existent plus, il n'y a plus que la masse. La fin du partage entraîne des différences ethniques. Montant les uns contre les autres, ceux qui un jour furent voisins. La vie est belle, mais plus comme ils le voudraient. Certains s'en rendent compte mais ferment les yeux de peur de se faire tuer sans doute, d'autres se confortent dans l'idée d'une normalité qui n'est plus, d'autres encore n'ont jamais rien connu de différent et ne se posent même pas la question de savoir si c'est bien ou mal. Les hommes d'Unelma préfèrent, maintenant, se laisser aller à suivre le mouvement étrange que met en place un Registre qui avait, pourtant, tout pour plaire au début.

T R A U M A
Voir le profil de l'utilisateur
- Chronologie
Page 1 sur 1

Sauter vers: